La Course du bout de l’an

Après notre première course plus que réussie et les temps records établis, nous avons souhaité renouveler l’expérience.

Des amis ayant déjà participé à la Course du Bout de l’An de Bayonne nous ont donc proposé de s’inscrire.

Un mois avant, et comme toujours, nous avons sollicité notre réseau de copains qui eux ont fait de même !Ainsi, par cette belle matinée ensoleillée du 22 décembre nous nous sommes rendus sur les bords de l’Adour, dans la cité bayonnaise.Une fois n’est pas coutume, de nouveaux coureurs et coureuses ont rejoint notre « bande » pour nous permettre de battre nos propres records … tout du moins essayer !

Cette fois, nous avons aussi de nombreux supporters pour nous encourager tout au long du parcours !

Après avoir récupéré le matériel prêté par l’association HandiBO et nous être installées, nous nous sommes tous regroupés pour faire la photo de famille ! CHEESE !

Maintenant place aux choses sérieuses ! En effet, sur cette course nous avons des concurrents, ils sont au nombre de 3 ! Trois autres équipages participent, il y aura donc une course dans la courseet nous sommes là pour gagner ! On regagne la ligne de départ au milieu de la foule, les organisateurs sont un peu dépassés, participation record pour la course avec plus de 2 000 coureurs, il est difficile de se frayer un passage !

Arrivés sur la ligne, nos tireurs-pousseurs se répartissent par fauteuil et le départ est prêt à être donné ! Nous partons à toute berzingue, tels des Usain Bolt (sauf que nous avons encore 10 kms à faire !) mais nous prenons la tête de la course des handisports !

Moins de deux minutes après notre départ, les premiers valides commencent à nous doubler et c’est parti pour un défilé et quelques encouragements ! Nos équipiers donnent tout, ils vont très vite, on évite même la chute de peu dans un virage (on deviendrait presque des cascadeurs !). Le parcours est superbe à voir sur le fauteuil adapté (les bords d’Adour, la place Saint André, le Petit Bayonne, les remparts)... mais pour nos pousseurs ce n'est pas la même chanson : entre les cailloux, les pavés, les escaliers, la circulation au milieu des voitures .. c’est loin d’être une promenade de santé !

Les premiers kilomètres ont déjà causé des « dégâts », nous avons perdu des participants qui finiront la course à leur rythme !

Nos équipages donnent le maximum … mais c’est dur, très dur ! Certains craquent mais reviennent. Les relais se font plus rares : dans chaque équipe, pendant que certains poussent le fauteuil adapté d’autres se « reposent » en courant à coté et ceux-ci reprennent le relais dès que possible. Les kilomètres passent, après le ravitaillement nous passons au milieu de nos supporters, leurs encouragements remotivent les coureurs fatigués qui donnent tout ! Le passage des remparts est difficile mais l’arrivée est proche, il n’y a plus de relais possible et c’est très dur pour les coureurs … mais ils ne craquent pas ! Nous les encourageons énergiquement ! Elodie se fait doubler par nos concurrents directs en fauteuil adapté alors que Magalie joue le titre ! On voit enfin le stade Jean Dauger .. l’arrivée n’est plus qu’à quelques mètres, le stade est en délire. Tous les coureurs s’encouragent !

Pour au final … encore des temps records !! Nos coureurs sont des athlètes ! L’équipage de Magalie finit la course à la 1ère place du podium en 50’10 min alors que celui d’Elodie termine en 53’52 min à la 4ème place !

On retrouve les supporters, on refait la course, et on se retrouve tous autour d’un verre de l’amitié en l’honneur de tous nos valeureux participants !

Une chose est sûre, tous sont prêts à recommencer, alors, rendez-vous est pris !

MERCI à tous !

Elodie et Magalie

Featured Posts
Recent Posts
Search By Tags